AGENTINA Y CHILE CON BICYCLETA
VENT DE PATAGONIE, ALTITUDE DE LA CORDILLERE...Des pays latins et leurs spécificités avec les conditions extrêmes liées au climat et à la géographie.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis


Menu

VAGABONDE CYCLE
JARDINIER CANADIEN DU LAC INLEE
BIKE COMPONENTS
BAMBI CHAKAS
METEO CHILI
MATHILIDE ET CESAR
BAUBIKE
2 MOTARD A EL CHALTEN
2 SUISSES EN VELO COUCHE
LE GROUPE RENCONTRE AU PERITO MORENO
CARTE SUR SUD LIPEZ.
OLIVIER ET CARO SPONSORISE PAR DECATH.
2 CHILIENS A VELO
TOUR DU MONDISTES A COCHRANE.
CYCLISTES THOMAS ET CLEMENT
METEO ARGENTINE.
JEFF CYCLISTE CANADIEN.
CYCLISTES DE NEUCHATEL.


POUR CONCLURE.

          Voilà, que s'achève ces presque 4 mois de voyage, c'est le temps d'en tirer quelques conclusions, bien qu'il va me falloir plus de temps pour prendre du recul et faire le vrai bilan.
          Cette période de découverte au sein de ses trois pays d'Amérique du Sud, représente près de 7300km à travers plaines et montagnes. Sachant, que la distance n'est pas le plus important. Tous les cyclistes que j'ai rencontrés avaient leur propre façon de voyager. Ce qui compte c'est d'être satisfait de ce que l'on fait, ce qui est mon cas. Un tel investissement personnel (aussi physique et financier) ne peut que combler. Les difficultés ont été à la hauteur de ce qu'a pu me donner cette nature si généreuse. Ainsi, en plus d'être heureux de revenir comme toujours, j'ai pu acquérir une connaissance plus approfondie de mes limites. En revanche, je suis incapable à l'heure actuelle de dire ce qui m´a le plus émerveillé ou le plus marqué.

   - J'ai aimé voir venir la réalisation de mes objectifs comme lorsque j'attaque une ligne droite dont je vois le bout s'approcher petit à petit,

   - J'ai aimé me dépasser dans les cols, mais j'aime encore mieux arriver au sommet pour découvrir l'autre versant de la montagne, signe de mon impatiente curiosité.

   - J'ai aimé susciter l'intérêt ce qui m'a donné la force pour chaque coup de pédales difficile.

    - J'ai pas aimé le vent, mais malgré moi j'ai été obligé à me mesurer à lui et si parfois j'ai baissé les bras, d'autres j'ai su prendre patience et l'affronter.

     En tout cas, merci à tous pour votre lecture et votre soutien. C'est vous qui donnez un sens à ce voyage, en partageant un peu mes expériences.





Publié à 11:49, le 25/03/2009, Buenos Aires
Mots clefs :
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien
<- Page précédente